16/09/2004

Christelle, la culotte, la baffe

Alors voilà , je reprends le clavier pour la plus grande joie de mes milliers de lecteurs (note pour l’avenir : supprimer le compteur…).Il me semble important pour continuer de sombrer dans le cul, car au fur et a mesure de mes séances de lecture de blog , j’en viens a constater que la fesse c’est fédérateur ! Bon il ne me reste plus qu’à fixer le niveau de stupre auquel je veux arriver…Alors je vais parler de mes nombreuses expériences ! Je lisais justement un article dans un journal bobo style nouvel obs sur le porno. En cette matière la mode est dans le porno de proximité , fini la starlette aux gros nichons , on fantasme sur la voisine de palier « the Girl Next Door ». J’adore d’autant plus cette expression « GND » que ma GND à moi c’est une pharmacienne de 50 balais, aussi sexy qu’un plat surgelé du Aldi. (Personnellement je suis pas très porno, juste un peu disons comme tout le monde et je défends à quiconque de lancer une recherche sur mon disque dur pour exhumer mes. mpeg salaces…).Je vais donc vous narrer mes « aventures » en prenant bien soin d’expurger tous les moments ou c’est pas le sexe mais les yeux qui coulent…je me dis qu’il y aura bien un lecteur pour apprécier mes déviances et donc faire grimper ce compteur d’au moins 3 unités (ceci est mon but avoué pour le mois de septembre: passer à 20 visites). puisqu'il faut commencer ce sera par mon plus vieux souvenir que mon cerveau usé veut bien restituer avec + ou - de netteté:Je devais avoir 4 ou 5 ans (j'étais en maternelle..) , et oui précoce (la vanne de l'ejaculateur precoce , j'y ai deja pensee...alors pas la peine de la mettre en commentaire...euuuuuh....en fait oui , mettez la en commentaire , ca me fera un commentaire au moins....sniff).Et la jeune fille s'appelait Christelle (prénom retomber depuis dans une désuétude justifiée), et je me vois clairement glisser mes doigts dans sa culotte, sous un petite jupe bleue ciel. Ce dont je me souviens encore mieux c'est l'air consterné de la surveillante qui m'extirpa plutot brutalement à cette activitée captivante et à mes yeux innocente.Je me demande si elle se souvient de ca , la gentille Christelle? Si elle garde ca comme un simple souvenir d'enfance ou comme le point de départ de sa conscientisation de la libido masculine? Je me prend souvent à repenser à des gens qui ont cessé de graviter autour de moi il y a longtemps. En fait je suis juste un gros couillon.

16:59 Écrit par Barbidur | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Celui-là... il est sublime! Rien que pour lui, une visite en valait la peine...allez, le reste aussi.

Écrit par : khun | 22/09/2004

bouh! extra...j'ia bien fait de passer et je te laisse une visite sur ton compteur sans remort, ca en valais la peine^^. J'ai passer un bon moment.

Écrit par : biscuit | 05/02/2006

ouah ouah le cul de malade!!!

Écrit par : lachoune | 18/02/2006

Les commentaires sont fermés.