29/03/2005

L'Oenologie, le Medoc , la passoire

Dire qu’il y a des snobs qui  affirment que les cours d’œnologie sont un préambule obligatoire pour qui veut connaître et  apprécier le vin !

Billevesées que tout cela, et je vous le prouve :

 

Durant ce long Week-end,  je suis enfin arrivé à trouver un nouveau critère de qualité infaillible pour le vin.

En effet je sais désormais qu’un Médoc 88 est aussi bon à son absorption qu’à son repassage à contresens dans l’œsophage  (même si le cas échéant il s’accompagne de divers fragments alimentaires connexes au repas).

 

Si j’avais su, j’aurais pris un seau et une passoire pour vérifier si un troisième voyage était envisageable.



12:23 Écrit par Barbidur | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Et l'épilogue alors hein ?

Écrit par : | 29/03/2005

... quand on sait pas boire, on boit pas

Écrit par : lola | 29/03/2005

Les commentaires sont fermés.